• Deutsch
  • English
  • Français

Faites défiler la page pour en savoir plus sur nos projets passés, comme par exemples les projets sur l’eau, l’éducation ou le biochar.

Eau

2018 – Vidange du bassin de retenue et rénovation de digue

Depuis plusieurs générations, une digue existe avec un petit bassin de retenue. La région a longtemps été abandonnée et s’est donc desséchée de plus en plus, permettant aux termites de s’introduire dans la digue et de la détruire. L’eau est pourtant indispensable, c’est pourquoi de nombreux moyens sont utilisés pour la retenir. C’est pourquoi la rénovation de la digue est fondamentale.

2017 – Renovation de la digue

Depuis plusieurs générations, une digue existe avec un petit bassin de retenue. La région a longtemps été abandonnée et s’est donc desséchée de plus en plus, permettant aux termites de s’introduire dans la digue et de la détruire. L’eau est pourtant indispensable, c’est pourquoi de nombreux moyens sont utilisés pour la retenir. C’est pourquoi la rénovation de la digue est fondamentale.

2016 – Irrigation goutte à goutte

Cette irrigation économique en eau est idéale pour l’environnement très sec de l’éco-village, où la seule saison des pluies est très courte (novembre à février). Grâce à un système solaire, l’eau sera pompée des réservoirs dans le système. Pour ce faire, la fontaine doit d’abord être approfondi.

Construction de bâtiments écologiques

2019 – Construction de bâtiments écologiques

Après s’être concentrée pendant plusieurs années sur les besoins fondamentaux (notamment l’eau, l’amélioration des sols), la ferme modèle entend désormais construire plusieurs bâtiments (dans un premier temps une salle de loisirs en 2019). Les matériaux nécessaires à cet effet seront produits autant que possible ou seront constitués de matériaux recyclés (herbe pour les toits, briques séchées au soleil, bouteilles en PET).

2018 – Construction de bâtiments écologiques

Après trois ans de projets pour couvrir les besoins fondamentaux (surtout l’eau et l’amélioration des sols), le hameau de démonstration a l’intention de construire plusieurs bâtiments (réception, atelier pour semences et herbes, maison d’accueil pour visiteurs avec toilettes sèches, etc…). Le matériel nécessaire sera produit sur place dans la mesure du possible (herbes pour les toits, briques séchées par le soleil)

2016 – Briques d’argile traditionnelles écologiques

Au Zimbabwe, les briques sont également devenues populaires pour la construction des maisons. Comme leur production nécessite une grande quantité de bois de chauffage, l’écovillage se tourne vers les briques d’argile traditionnelles. Avec le temps, cela signifiera une source de revenus.

Permaculture

2017 – Reboisement

Les environs de l’écovillage sont pauvres et déboisés, notamment parce que la population utilise le bois pour la cuisine. Le reboisement aide non seulement à créer des zones d’ombre et à favoriser la végétation, mais surtout à retenir l’eau souterraine. En 2016, une pépinière avec des centaines de plantons a été créée avec des centaines de plantons.
Il s’agit maintenant de les planter et de les protéger des animaux (surtout des chèvres), ainsi que la population apprenne à les cultiver et leur procurer le soin nécessaire.

2016 – Reforestation

Il n’y a presque plus d’arbres dans les environs de l’écovillage, car la population a besoin du bois principalement pour cuisiner. La reforestation permet non seulement de fournir de l’ombre et de la végétation, mais aussi d’augmenter le niveau des eaux souterraines

2014 – Développer l’idée d’un écovillage

BioChar

2019 – Production et utilisation de BioChar

En 2018, des expériences ont été menées avec la production de son propre biochar (BioChar). En 2019, des échantillons de sol seront prélevés chez les voisins pour connaître la qualité de leur sol et poursuivre l’expérience là aussi. Selon la provenance du sol, le mélange de biochar, de terre et de matière organique doit être composé différemment. L’effet sur les rendements des cultures des sols devrait ainsi être accru et les engrais naturels produits par le village diversifiés.

2018 – Production et utilisation de BioChar

En 2018, le village expérimentera sa propre production de charbon biologique (BioChar) devrait être expérimentée. La terre qui en résultera sera essentiellement constituée de poudre de charbon de bois mélangée et compostée avec des déchets organiques (restes de nourriture, feuilles, excréments, etc…). La poudre de charbon alcaline sert aussi de réservoir d’eau et d’engrais. Les rendements des récoltes devraient en être multipliés tout en diversifiant les engrais naturels utilisés. Pour ce projet, le village a reçu 15’000 fr. d’une organisation faisant la promotion de cette méthode.

Formations / Workshops

2019 – Utilisation des plantes médicinales

Catherine Mubaya a participé à un séminaire sur les herbes médicinales au Cameroun en 2017. Depuis, elle exploite un jardin d’herbes aromatiques, dont la citronnelle (voir photo), qui peut être commandée sous forme de thé. En 2019, un atelier est prévu dans l’écovillage afin que davantage de personnes puissent acquérir des connaissances sur l’utilisation des herbes médicinales. En outre, Catherine doit être formée encore davantage.

2017 – Formation sur la santé, l’alimentation et la permaculture

A cause d’une alimentation déséquilibrée et le développement de nombreux fastfoods, des maladies liées au mode de vie avancent à grand pas au Zimbabwe aussi. Vivre sainement est seulement possible en s’accordant avec la nature. Une plante saine ne peut que être cultivée sur un sol sain. Une viande saine ne peut provenir que d’un animal sain. L’objectif est de rapprocher la communauté villageoise au lien entre agriculture et élevage ainsi qu’entre l’alimentation et la santé et de montrer comment un équilibre peut être trouvé grâce à la permaculture.

2016 – Atelier d’apprentissage pour la transformation et la conservation des aliments

Pour éviter que les fruits et légumes mûrs ne pourrissent, la communauté apprend diverses méthodes de conservation (jus, séchage, sauces, confitures, etc.).

2015 – Formation de base pour les coordinateurs

Formation des coordinateurs à la permaculture à la ferme de Fambidzanai, près de Harare.

2013 – Sun for Food

Du 19 août au 6 septembre 2013 : Atelier du projet pilote « Sun for food » : apprendre à fabriquer des fours et des séchoirs solaires ainsi que des fours en argile et à les utiliser sous la direction compétente d’un enseignant expérimenté du Togo.

Autre

2016 – Construction de clôtures

Une clôture est très importante pour se protéger des voleurs et empêcher les animaux de piétiner les jardins. Elle vous permet également de garder votre bétail, et donc votre fumier, sur votre propre sol.

2014 – Évaluation du projet pilote « Sun for Food »